21 avril 2015

Un article trouvé sur l’Obs : Lire des livres sur ordonnance !

Bibliothérapie, bibliocoaching, la thérapie par la lecture débarque en France. Quand ça va mal, la solution passe peut être par Shakespeare ou les aventures de oui oui.

Quand plus rien ne va, essayez la lecture. Ça vous est peut–être déjà arrivé d’être « sauvé » par un bouquin, ça s’appelle la bibliothérapie, c’est d’origine anglo saxonne et ça commence à se développer en France.

Dès la rentrée prochaine, l’antenne parisienne de la School of Life proposera des cours de bibliothérapie. Cet établissement créé par le philosophe Alain le Botton à Londres en 2008, propose de puiser « de bonnes idées pour le quotidien » dans l’art et la littérature.

Prix de la séance : 110 euros environ. Quelques jours avant, vous remplissez un questionnaire sur vos goûts littéraires, votre personnalité, vos soucis éventuels. Après 45 minutes de « consultation », vous repartez avec une ordonnance. Une thérapie avec peut être du Shakespeare et du Tolstoï.

En France, l’auteure Emilie Devienne propose des séances de bibliocoaching depuis deux ans à Paris et à Aix en Provence. Le programme se découpe en deux sessions individuelles de deux heures chacune, 400 euros au total.

Un exemple, à un de ses clients prof qui veut se lancer dans la restauration et qui n’arrive pas à choisir entre les 3 femmes qu’il fréquente, elle « prescrit » un roman d’Eric Emmanuel Schmitt, « Lorsque j’étais une œuvre d’art », qui démontre qu’on a plusieurs personnalités, et deux livres de développement personnel « la recherche de soi » et « trouver sa place au travail ».

Dans un autre style, Régine Détambel auteure de « Les livres prennent soin de nous » (éd Actes Sud) explique comment Hemmingway et Goethe peuvent nous apaiser ou au contraire nous réveiller, en tout cas je cite « élargir nos existences étriquées et toutes tracées ».

Source: L’Obs

Publicités