13 mars 2015

Suite de mon aventure espagnole

Les Editions Malpaso m’ont demandé de leur envoyer la présentation enregistrée de mon livre en français, ce qui n’a pas été simple pour trouver le ton approprié. J’ai eu du mal mais j’y suis arrivée avec l’aide de mon mari qui m’a fait refaire le truc plusieurs fois jusqu’à ce que je trouve le ton naturel qui convenait. Bon. J’ai poussé un ouf de soulagement quand ça a été terminé.

En fait, en retour de courrier les Malpaso m’ont fait savoir que ce ce qu’ils voulaient, c’est que je leur envoie cette présentation filmée !!! Mince…Comme j’ai horreur d’être filmée, et que, lorsque c’est le cas, j’ai beaucoup de mal à ne pas pouffer de rire, je vois d’ici la séance de prise de vue avec mon mari…. Je vais essayer de faire ça ce weekend avec lui mais bon, ça va être coton….

C’est pas fini.
Les Editions Malpaso voulaient aussi que je fasse la lecture de la première page de mon livre en espagnol. Comme je n’arrivais pas à tout lire d’un coup tellement c’est difficile pour moi de lire en essayant de mettre un vague accent, j’ai été obligée de m’enregistrer par petits bouts, phrase après phrase et j’ai ensuite collé toutes ces phrases à la queue leu leu pour arriver à en faire un tout qui se tienne.
Quand je me suis réécoutée, c’était la cata…

J’étais tellement ridicule que mon mari était plié de rire en m’écoutant ânonner le texte et même en écoutant le texte complet. N’arrivant pas à mieux faire, tant pis. J’ai décidé d’envoyer mon fichier enregistré à l’attaché de presse de chez Malpaso qui m’avait contacté. Comme il était trop gros ( le texte) l’attaché m’a répondu qu’il me remerciait de mes efforts et qu’il avait, lui aussi bien rigolé en m’écoutant. Il va essayer de sélectionner des bouts de ce que j’ai laborieusement collé.
Du coup, afin de tenter d’améliorer ma diction espagnole, j’ai demandé à un copain qui parle très bien espagnol de lire le texte et de me l’envoyer pour que j’imite son accent. Eh bien, je n’y arrive pas du tout et je provoque à nouveau l’hilarité de la famille. Ça n’est pas du tout mieux que la première fois. Je me demande même si ce n’est pas pire.
Donc, je crois que vais laisser la maison Malpaso choisir les bouts qu’elle veut. A moins que je ne leur envoie le texte lu en espagnol par mon copain.
Quant au film, je l’enverrai si le résultat me convient…

Bref. Je n’arrive pas à rester tranquille dans mon coin avec ce Poju qui, maintenant, se prend pour un hidalgo

PS : je remercie l’équipe de la Maison Malpaso qui réalise des pubs extraordinaires sur mon livre.Voir l’article précédent

Publicités

2 commentaires sur “13 mars 2015

  1. Bé, malgré ton nom tu es Française, alors pourquoi ne pas conserver ce particularisme que les anglo-saxons trouvent « so cute » ? En tous cas, chapeau de tous ces efforts, finalement, ton mari aura eu une bonne tranche de rigolade, et peut-être peux-tu te reconvertir comme comique, même involontaire ? 😀

    J'aime

  2. Agnès, merci de ton petit mot. J’ai toujours aimé faire un peu le pitre. Alors là, c’etait une occasion rêvée ! Je suis pleine d’emotions et je passe dur rire aux larmes facilement. Je suis très heureuse de ce que m’offre la vie. Je remercie le ciel, si cette expression n’est pas trop surannée, tous les matins en m’eveillant. Bonne journée a toi. Manou

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s